Comment l'urée de chats permet d'obtenir un linge parfumé ?

19.07.2016  |  Coup d'oeil derrière les coulisses

Directeur R&D Dr. Frank Strauß

Qui n'aime pas l'odeur du linge fraîchement lavé ? - Peu d’entre nous.

Malheureusement, le parfum peut disparaître aussi vite qu’il est apparu. En effet, un grand nombre d'odeurs quotidiennes telles que les odeurs de graisse ou de sueur imprègnent rapidement les fibres de nos vêtements. Frank Strauß, directeur du département Recherche & Développement de la marque Dr. Beckmann, peut y remédier. Il étudie depuis 15 ans l'univers des odeurs, comme par exemple leur origine, leur formation et la manière de les détruire ou changer.

Monsieur Strauß, quelles sont les odeurs qui sont agréables et désagréables pour les hommes ?

Il existe toute une série d'odeurs qui sont perçues agréablement par les hommes. Le parfum des fleurs en est un exemple. Pour nous, ce sont surtout les roses qui produisent une agréable sensation. L'herbe fraîchement coupée, les produits issus des boulangeries, le café frais, les parfums, les citrons et toutes les odeurs en lien avec Noël sont perçues agréablement. Au contraire, la sueur, l’odeur de tabac froid, les gaz d'échappement, les odeurs de pourriture (poisson pourri, œufs pourris, etc.), les matières fécales et l'urine sont ressenties comme désagréable.

Quelles différences existent-ils  au niveau de la perception des odeurs entre les hommes et les femmes ?

Les études indiquent : les hommes et les femmes ne possèdent pas les mêmes organes olfactifs. Les deux sexes présentent certes le même nombre de récepteurs olfactifs (400) mais ces derniers sont répartis sur un nombre différent de cellules sensorielles. Les femmes possèdent davantage de cellules sensorielles que les hommes, d’où une densité de cellules supérieures. Elles sont ainsi très souvent plus sensibles aux odeurs. Malgré cette différence, les hommes et les femmes peuvent distinguer théoriquement autant d'odeurs différentes, soit quasiment un milliard.

Qu'entend-on exactement par la mémoire des odeurs ?

Les odeurs et les évènements vont de pair. Les parfums sont enregistrés dans notre mémoire surtout lorsque nous les percevons dans des situations émotionnelles. Ainsi, de nombreuses femmes pensent souvent aux heures passées à cuisiner avec leur mère lorsqu'elles perçoivent des odeurs sucrées.
En présence de graisse lubrifiante ou d'odeur de diesel, les hommes pensent plutôt au bricolage réalisé avec leur père et y associent des valeurs positives. Les différences de préférences entre les deux sexes au niveau des odeurs se forment en grande partie de cette manière.

Comment sont absorbées les odeurs par les différents types de tissu et de matière (coton, polyester, etc.) ?

Ces odeurs se fixent différemment sur les divers tissus et matières selon la structure moléculaire des odeurs. Les mauvaises odeurs se fixent plus fortement en raison de leur structure moléculaire et c'est pourquoi l'odeur de graisse provenant de la friterie persiste plus longtemps sur nos vêtements que le parfum. En outre, les odeurs se déposent plus facilement sur certains matériaux que sur d'autres. Ainsi, les mauvaises odeurs s'impriment plus fortement dans le polyester par exemple que dans le coton. Quant à la laine, elle ne les absorbe pas beaucoup. C'est pour cela qu'autrefois, les culottes de protection pour les bébés étaient en laine, puisqu'elles n'absorbaient que très peu l'odeur d'urine. La structure du tissu influence également la fixation des odeurs. Selon que le tissu est fin ou épais, les odeurs s'y incrustent différemment. La vie quotidienne en est un bon exemple. Un chemisier fin s'aère plus rapidement qu'un jean ou un manteau.

Quelles matières premières possèdent un effet anti-odeur/absorbant ?

Les matières premières qui peuvent par exemple décomposer les mauvaises odeurs sont les enzymes. Leur champ d'action est toutefois restreint puisqu'elles ne s'attaquent qu'à certaines liaisons chimiques afin de les décomposer. Les cyclodextrines par contre peuvent être comparées à des cages  emprisonnant les mauvaises odeurs. Les désinfectants peuvent également aider à réduire ou éliminer les odeurs. Ils agissent en luttant contre les bactéries qui déclenchent les mauvaises odeurs. Les composés chlorés sont efficaces mais également agressifs : ils peuvent endommager les couleurs des vêtements et même le tissu. Le nouveau Dr. Beckmann Neutralisateur d'odeurs contient trois substances actives : le ricinoléate de zinc et deux autres composants. Ils fournissent une bonne odeur semblable à celle du parfum, mais ont également la capacité de se  lier aux mauvaises odeurs et donc de les neutraliser. De plus, le Dr. Beckmann Neutralisateur d'odeurs empêche durablement l'apparition de nouvelles mauvaises odeurs.

Comment a été développé le Dr. Beckmann Neutralisateur d'odeurs ?

Le développement du Dr. Beckmann Neutralisateurs d'odeurs s'est fait en trois phases. Au cours de la première phase, nous avons sélectionné la base de notre nouveau produit à l'aide de tests de dépistage regroupant un grand nombre de matières premières. Nous avons testé l'action des matières premières sur différentes mauvaises odeurs artificielles dans des conditions de laboratoire. Au cours de la deuxième phase, nous sommes passés aux tests avec la machine à laver. Et lors de la dernière phase, nous avons fait appel à nos propres collaborateurs. Ces derniers nous ont fourni des vêtements à porter. Nous nous sommes  confrontés aux odeurs réelles sur lesquelles nous avons une nouvelle fois testé les matières premières sélectionnées  dans la machine à laver. Cela nous a permis d'optimiser une fois de plus notre formule pour le neutralisateur d'odeurs.

Comment agit le Dr. Beckmann Neutralisateur d'odeurs ?

Lors du lavage, les odeurs ne sont pas toujours supprimées entièrement. Le Dr. Beckmann Neutralisateur d'odeurs s'attaque à ce problème en se libérant sur les textiles lors du rinçage. Ses substances actives se lient de manière ciblée aux odeurs restantes et les éliminent. Les microcapsules spéciales avec système de fraîcheur se déposent sur les fibres des vêtements. Elles s'ouvrent au fur et à mesure lorsque vous portez ces vêtements. La substance active dégagée neutralise les nouvelles odeurs qui apparaissent en les empêchant de se fixer. Par ailleurs, un parfum agréable est libéré et garantit une sensation de fraîcheur persistante

Pourquoi l'urée de chats est-elle une odeur test éprouvée pour les produits ?

Lors du développement de nouveaux produits, la question des dépenses se pose toujours. Nous ne pouvons pas toujours tester toutes les mauvaises odeurs que nous considérons importantes. La valeur de l'urée de chats synthétique a été démontrée au cours de tests de laboratoire. En effet, elle permet de bien juger l'efficacité de certaines matières premières ou de formules. Nous avons également utilisé d'autres mauvaises odeurs pour valider la formule mais l'urée de chats a été pour nous l'odeur principale.

Comment se passe en détail un test olfactif ?

Au cours d'un test olfactif, les participants reçoivent des textiles ayant été traités de manière différente : il s'agit ici d'échantillons de tissu avec de mauvaises odeurs qui ont été traités avec différentes formules. Ils obtiennent également pour comparer, un textile non traité sentant mauvais. Les participants doivent alors juger si la mauvaise odeur a été éliminée, et si oui, dans quelle mesure. Ce test peut être fait avec toutes les personnes. Dans notre entreprise, il existe toutefois quelques collègues qui possèdent non seulement un odorat plus sensible mais qui peuvent également très bien décrire les différences d'odeur. Ils sont alors sélectionnés de préférence pour participer aux tests olfactifs. Différentes grilles d'évaluation portant par exemple sur l'intensité de l'odeur et la perception du parfum sont également utilisées comme outils supplémentaires.

Quelle est votre sensibilité aux odeurs au quotidien ?

Malgré mes nombreuses années de travail, je ne suis pas devenu plus sensible aux odeurs. Mais après de longues phases de développement, j'évite pendant quelque temps les odeurs tests. Cela me permet d'accorder une pause à mon odorat et à  ma mémoire olfactive  afin que ces dernières  ne me rappellent pas constamment le travail au sein du laboratoire – l'urée de chats n'est quand même pas l'une de mes odeurs préférées.

Partager avec vos amis